Soudage TIG

You are here:

Le soudage Tig

Le soudage TIG est un procédé de soudage à l’arc avec une électrode non fusible, en présence d’un métal d’apport.
TIG est un acronyme de Tungsten Inert Gas.
Tungsten (Tungstène) désigne l’électrode et Inert Gas (Gaz inerte) le type de gaz plasmagène utilisé.
L’arc se crée entre l’électrode et la pièce à souder avec une protection par un gaz inerte tel que l’argon, l’hélium.
Le soudage s’effectue en courant continu (DC), toujours en polarité directe (pôle – du générateur relié à l’électrode) pour les métaux et alliages (aciers, inox, cuivreux, titane, nickel…) On ne peut pas souder en polarité inverse (pôle + relié à l’électrode) car cela détruirait cette électrode en la faisant fondre
L’aluminium, les alliages d’aluminium et les alliages de magnésium sont soudés en courant alternatif (AC),
Ce courant alternatif est nécessaire afin d’assurer que la couche protectrice d’oxyde du matériel soit repoussé et éliminé.
L’inconvénient est que l’électrode de tungstène devient plus chaud et fond en partie, ce qui lui donne une pointe arrondie et une soudure moins étroite qu’avec le soudage à courant continu avec un point d’électrode affûtée.
Avec le soudage TIG on peut obtenir des soudures de haute qualité

Application

Tous les métaux : Acier / Bas en alliage d’acier non allié / Acier inoxydable / alliages d’aluminium /
Alliages de nickel / Duplex; Super duplex / Alliages de cuivre